Soutien à un agriculteur pour se relever…

SOS !

Je relaie tel quel le mail de la responsable de la Ruche qui dit Oui de Bercy, Paris 12e, c’est un cri du cœur pour soutenir un agriculteur ruiné et en cours de rebondissement.

“Il y a quelques semaines, vous appreniez la liquidation de la ferme de Philippe, notre cher Pot au Lait (pour ceux qui ont raté un épisode, toute l’histoire est là : http://blog.laruchequiditoui.fr/disparition-trop-ordinaire-dun-eleveur-laitier/).

La tête haute, Philippe a mis en vente tout ce qu’il avait. Les terres ? C’est son voisin céréalier qui les récupère. La fromagerie ? Elle est démontée et part à Provins dans le 77. La stabulation ? Elle servira à son voisin-acheteur pour stocker sa production de compost végétal. Le hangar de la fromagerie ? Même destination, on y ensachera l’engrais naturel. Et les 75 vaches ? Beaucoup viennent tout juste de vêler. Une fois les contrôles vétérinaires et autres passés (dans ces prochains jours), elles partiront chez le marchand de bestiaux.

Une fois à poil, Philippe aura-t-il fini de tout rembourser ? Si seulement… Avec 450 000 euros de dettes (environ 250 000 euros pour les fournisseurs et 200 000 pour les banques), il lui restera encore une belle ardoise à honorer. Aussi, il y a quelques jours, Philippe se fait violence et m’envoie un mail. « Ce que je suis en train de faire est très très difficile pour moi, mais je me résous à demander l’aide du réseau de La Ruche qui dit Oui. Les membres, au travers de leurs messages de soutien, étaient prêts à organiser une collecte, est ce envisageable ? Sachant qu’il n y aura pas de contreparties et quelle que soit la somme récoltée, cela me serait d’un grand secours. C’est vraiment très ennuyeux pour moi de demander cela mais qui ne tente rien n’a rien. »

Aussi, si vous souhaitez non plus soutenir la ferme puisqu’il est trop tard mais l’agriculteur, si vous voulez aider Philippe à pouvoir se projeter dans autre chose sans un énorme boulet au pied, vous pouvez lui envoyer vos dons. Un chèque à son nom : Philippe Ridet à l’adresse suivante, 3 ferme de Souplainville, 78660 Allainville-au-Bois.”

Je me suis permise de relayer cet appel car c’est un destin humain et c’est en aidant une personne en particulier que l’on peut se sentir utile et vivant.

Leave a Reply